Témoignage de Isabelle (kinésithérapeute)

Photo IsaVous avez fait les 20 km de Bruxelles, comment cela a été ?

Les 20km de Bruxelles se sont très bien passés. L’esprit sportif et bon enfant étaient au rendez-vous. Nous étions trois, mon frère qui devait le faire avec nous, n’a pas pu participer pour cause d’une élongation 5 jours avant la course. C’était notre coach : il a été super !
J’ai adoré l’ambiance et l’atmosphère. Les participants, que cela soit des jeunes et moins jeunes, des parents avec leurs enfants dans une poussette, des personnes handicapées, aveugles, viennent là pour faire du sport, se dépasser, se faire du bien mentalement et physiquement. 
Il y a de l’animation tout au long de la course et il se dégage une énergie positive.

 

Etes-vous satisfaite de votre résultat ?

Je suis assez satisfaite de mon résultat. C’est la première course que je fais et la première fois que je cours une telle distance. J’avais calculé une moyenne de 10 km/h et j’ai fait la course en 2h04. Je pense sincèrement pouvoir faire un meilleur temps (1h50) mais j’ai été assez frileuse de peur de me griller trop vite. Je voulais coûte que coûte finir cette course, c’était mon premier objectif pour cette année…Il est donc réussi !

Avez-vous pratiqué un cours de musculation et de streching pour vous préparer aux 20km ?

Le sport fait partie de mon quotidien.
Je pratique la course à pied en alternance avec la natation. Je suis également des cours de Pilates.
Au-delà du sport, j’essaye de bouger autant que possible, je vais à pied au boulot, préfère les escaliers aux ascenseurs…. Ça me maintient en forme également et ça me donne la pêche pour commencer ma journée.
Pour préparer les 20km, je n’ai pas eu énormément de temps : j’ai donc allongé mes séances d’entraînements de course à pied (1h30), 1 fois par semaine et répétées 4 fois avant le grand jour. J’ai également fait attention à bien m’hydrater et prendre un peu plus d’hydrates de carbone une semaine avant la course.
Afin d’améliorer mon temps pour une prochaine course, je devrais ajouter plus de séances en intervalle training et un entraînement Pilates plus soutenu.

Isabelle, pouvez-vous expliquer pourquoi un cours de Pilates peut-il être un plus à votre entraînement ?

Je pense que la méthode Pilates est un des éléments-clés dans l’amélioration des performances sportives.
En effet cette méthode vise à renforcer les muscles profonds, notamment un muscle spécifique appelé le transverse de l’abdomen associé au périnée, qui sont les muscles essentiels du gainage. Lorsqu’ils se contractent, ils créent un couple de force en provoquant une contraction réflexe des muscles profonds de notre colonne (les multifidus).

Le bénéfice du gainage:
-Meilleur prise de conscience du Corps et l’alignement des segments, gain d’énergie et augmentation de la vitesse de course.
-L’endurance des muscles de la posture permet de retarder la fatigue et améliorer la récupération après l’effort, mais également un point très important, de diminuer le risque de douleurs lombaires liées à la course. En effet, si notre dos n’est pas assez musclé, la course peut être une contre-indication.

Merci Isabelle, bonne chance pour la suite et j’espère que votre témoignage en inspirera certains ! 
Si vous aussi, vous avez envie l’année prochaine de tenter l’aventure, de vous mettre au défi, le site des 20km vous propose un entrainement adapté :
http://chronorace-web.cloudapp.net/CMS20km.aspx?sel=RESULTATS

Leave a comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked (required)