Méthode Pilates Fusion & Grossesse

La méthode Pilates Fusion est-elle bonne quand je suis enceinte ?

Photo LMPratiquer cette méthode régulièrement vous aidera à:

– Renforcer les muscles du ventre, cela aidera  votre corps à mieux faire face aux contraintes provoquées par le poids de votre bébé en pleine croissance.

– Réduire les maux de dos en exerçant les muscles les plus profonds du ventre, cela stabilisera votre dos et votre bassin.

– Renforcer le plancher pelvien, ce qui vous aidera à soutenir l’intestin, la vessie et de l’utérus pendant que votre bébé grandit et se déplace vers le bas.

– Maintenir l’équilibre, même si votre centre de gravité se modifie.

– Prendre conscience de votre respiration et la contrôler, ce qui est important pour la grossesse.

Quelles précautions dois-je prendre ?

Tout d’abord, parlez-en avec votre gynécologue et n’oubliez pas de lui demander une autorisation écrite pour participer aux cours.

Ensuite, sachez également que chaque posture de la méthode Pilates Fusion peut être adaptée. Les modifications vous permettront de maintenir le but de l’exercice tout en respectant le stade où vous en êtes arrivé.

La grossesse est un temps incroyablement sacré, votre corps change et prépare un nouvel être à venir.

Voici quelques conseils pour vous maintenir en forme pendant vos 9 mois de grossesse :

– Pendant votre grossesse, il est important d’écouter votre corps. Ne vous laissez pas avoir trop chaud et ne vous exercez pas dans des conditions trop chaudes. Comprenez que ce qui vous paraissait bon pendant un mois de la grossesse peut ne plus l’être le mois suivant. Soyez tolérantes envers vous-mêmes et à votre écoute.

– L’exercice est excellent pour votre circulation sanguine et pour la connexion avec votre corps.

– Assurez-vous de travailler avec un/une instructeur qui est qualifié et en qui vous avez confiance.

– Hydratez-vous, vous êtes 2 maintenant !

– Choisissez soigneusement les aliments avec lesquels vous allez vous nourrir afin d’aider votre bébé à bien se développer et lui donner le meilleur départ possible. Après votre accouchement, il est important de ne pas s’exercer tant que votre médecin ne vous y a pas autorisé. Vous risquez  des dommages si vous vous entraînez trop tôt. Soyez donc patientes et laissez à votre corps le temps de se remettre de la grossesse.

Témoignage :

Voici le témoignage d’une de mes élèves qui vient juste d’accoucher (Encore Bravo à toi M.D ).

« J’ai lu dans « attendre un enfant autrement  » que cette technique était conseillée pendant la grossesse et je me suis lancée. Cela m’a apporté un apaisement de savoir que j’allais m’y tenir grâce au rendez-vous hebdomadaire. Ce qui m’a rassurée ! Le fait de le faire en groupe et m’inscrire au cours étaient un gage de régularité.

La petite taille du groupe m’a assuré que je serai corrigée de mauvaises postures. Cela m’a apporté de la tonicité corporelle surtout durant la période de ma grossesse où j’ai déménagé et où en contrepartie je suis restée beaucoup couchée à me reposer.

Merci beaucoup Aurore. »

Voici quelques liens intéressants :

Made with Repix (http://repix.it)

– Boutique Ecoollogique pour enfants : http://www.couchelavable.eu/boutique/

-Le babibar : Un centre de rencontre et bien plus…. http://lebabibar.be/

-L’apprentissage de la pleine conscience pour enfants en bas âge avec Malorie Cauchy. (Malorie Cauchy: Educatrice Pleine Conscience pour enfants 0477/ 71 . 80 .33).

Un tout grand merci à Laura, Stéphanie et Marie pour leur contribution !

 

L’engagement du planchier pelvien…c’est quoi ?

Dans mes cours, j’insiste souvent sur l’importance d’engager votre plancher pelvien et votre transverse avant de commencer tout exercice. Découvrez pourquoi dans cet article : Bonne lecture ! » Aurore

Pourquoi l’action du plancher pelvien et du muscle transverse sont-ils importants ? 

Tout d’abord, il est nécessaire d’avoir des abdominaux bien toniques afin d’assurer un bon maintien de la colonne vertébrale et assurer sa protection. De plus, une mauvaise pratique des abdominaux peut entraîner à terme : descente d’organes, incontinence, hernies…le but n’est pas ici de vous effrayer, mais de vous faire prendre conscience de l’utilité d’une bonne contraction de ceux-ci. 

Le plancher pelvien 

Pour rappel, le plancher pelvien est une courroie, comme un hamac de muscles, qui va de l’arrière de l’os pubien à l’arrière de l’anus. Il soutient la vessie et les intestins et tend à s’affaiblir avec l’âge

 PP1

 

Images pour vous faciliter l’engagement du plancher pelvien 

Pour engager le plancher pelvien, chez les femmes, il est nécessaire d’imaginer que vous vous retenez d’aller à la selle en serrant l’anus puis le vagin. Pour ce dernier, imaginez que vous vous retenez d’uriner. Concernant les hommes, serrez également l’anus, puis représentez-vous que votre pénis est en érection. Ayez également la sensation de remonter les organes au centre du corps : tout comme un ascenseur qui monte ou comme lorsque vous rentrez dans l’eau froide. 

Le muscle transverse

Le muscle transverse  est le muscle le plus profond des abdominaux. Il part du dos, s’accroche sur les vertèbres et tapisse toute la hauteur de l’abdomen. C’est comme une gaine renforcée vers le bas qui remonte les viscères. Ses fibres sont à l’horizontale. Lorsqu’elles sont contractées, elles réduisent le diamètre de la région abdominale et a pour action de faire rentrer le ventre.

 PP2

 

À leur origine, les fibres du muscle transverse s’attachent  :
          – sur la face profonde des sept dernières
            côtes;
          – sur les cinq vertèbres lombaires;
          – sur la crête iliaque;
          – sur l’arcade fémorale.

Le transverse est un muscle qui n’est pas assez travaillé et qui est difficile à renforcer. Pourtant, il est primordial dans la statique, la respiration, la silhouette et la protection du périnée.

Images pour vous faciliter l’engagement du transverse

Pour engager le transverse, cherchez  à rapprocher le nombril de la colonne vertébrale (« aspirer le nombril ») : imaginez par exemple que vous voulez rentrer dans un pantalon trop petit. Afin de garantir la bonne exécution du mouvement pendant l’effort, apprenez à respirer sans lâcher le centre (plancher pelvien et transverse). De plus, en activant le centre avant chaque mouvement, vous ressentirez davantage de stabilité et de précision pour réaliser vos exercices.

La bonne contraction

Il faut toujours contracter le plancher pelvien en premier lieu, puis le transverse : cela permettra d’éviter toute poussée vers le bas et associera le travail du périnée aux abdominaux.

 PP3

Ce dessin illustre bien le résultat produit si on oublie d’engager le plancher pelvien en premier !