Témoignage de Laure – Cours privé

Elle avait demandé : « Que puis-je faire pour toi ? »

Son joli sourire, ses yeux pleins de bienveillance, sa longue chevelure blonde, la faisaient ressembler à un ange. Elle respirait la bonté.

Je lui avouais que je perdais l’équilibre.

Tirée par ma petite chienne, je m’étais récemment étalée sur le trottoir. Un gentil jeune-homme m’avait aidée à me relever, à rattraper la chienne et apporter mes provisions jusqu’au building.

Aurore me proposa quelques cours d’équilibre.

Elle avait une bonne formation dans la méthode Pilates.

Chaque semaine, elle vint m’apprendre à faire des exercices qui renforçaient l’équilibre.

De plus, sur internet, elle avait mis des vidéos aidant à faire le travail seule chez soi.

Jacques Salomé a bien raison lorsqu’il dit : « Si je m’écoutais, je m’entendrais »

Il faut écouter les besoins de son corps et prendre du temps pour soi.

Merci petite fée si jolie !

La pleine conscience – Interview de Malorie Cauchy

Il est imAur pleine conscienceportant pour moi d’avoir une vision holistique même lorsque nous parlons de remise en forme du corps.
Notre corps fonctionne à différents niveaux : physique, émotionnel, mental…

Nous ne pouvons déconnecter le corps de ses différentes dimensions. Comme je le mentionne souvent au cours, quand nous sommes réellement connectés avec qui nous sommes, le cours peut devenir une forme de « méditation en mouvement ».
 
Je pratique la méditation depuis plusieurs années et j’ai suivi un cycle de pleine conscience qui, je pense, peut être un superbe outil que vous pouvez utiliser dans votre vie quotidienne.
 
J’aimerais vous présenter Malorie Cauchy qui est professeur de pleine conscience pour les enfants. Elle a bien voulu me consacrer un peu de temps afin de vous faire découvrir la pleine conscience. C’est une personnalité rayonnante et je suis persuadée qu’après cette interview, vous désirerez en apprendre davantage sur la pleine conscience.

 

1) Quel est l’intérêt de la pleine conscience pour la vie quotidienne?
Malorie Cauchy
Personnellement, elle m’aide et m’enrichit à deux niveaux importants : Elle donne plus d’équilibre, de stabilité, de force intérieure, de conscience et de joie.
Puis sur le plan interpersonnel, elle ouvre et permet plus de place, de disponibilité aux autres : écoute, empathie, altruisme.
C’est un chemin de vie vers une transformation individuelle et collective, qui dépasse l’outil en lui – même.
 2) Qu’est ce qui t’a motivée à devenir professeur de pleine conscience?

En observant les effets positifs se développer dans ma vie, je me suis dit que cela aurait été un outil essentiel et précieux à apprendre plus jeune, dès l’enfance ou l’adolescence. Enseignante de formation, je suis passionnée par tout ce qui touche à la pédagogie et à l’accompagnement.
Je réalise un rêve en proposant aux plus jeunes cette approche, qui peut vraiment les aider sur leur chemin en devenir d’adulte, mais aussi en vue de participer à la construction d’une société altruiste, solidaire et engagée.

 

3) Si des personnes sont intéressées de suivre un cycle de pleine conscience, où peuvent-elles trouver des informations?

* L’association pour le développement de la Mindfulness répertorie les instructeurs certifiés:
http://www.association-mindfulness.org

*  On peut aussi trouver des informations pratiques sur le site de l’asbl Emergences : https://www.emergences.org
Elle est parrainée par Mathhieu Riccard et Christophe André.
 
* Cette asbl a crée le projet « Graines d’Emergences » pour répondre aux nombreuses sollicitations émanant d’écoles mais aussi de parents, soucieux de fournir aux adultes de demain le bagage nécessaire pour vivre dans un monde aux défis multiples.
 
Cette équipe est composée de professionnelles venues d’horizons complémentaires, qui ont choisi de dédier tout ou une partie de leur vie professionnelle à la diffusion et à la transmission des pratiques de pleine conscience.
Pratiquant la méditation à titre personnel depuis plusieurs années, elles se sont formées aux meilleures méthodes en Belgique ou à l’étranger pour intervenir auprès des enfants/ ados,
et se sont engagées dans un processus de formation continue et participent régulièrement à des retraites méditatives.

4) Malorie, tu pratiques également le pilates : peux tu nous expliquer ce que cela t’apporte?
 
C’est une pratique qui me permet de me poser, de prendre rendez- vous avec moi – même, en me reliant au corps et au souffle. J’adore commencer la semaine ( lundi matin) par cet atelier.
Je peux alors être très consciente de toutes les sensations, m’ouvrir au moment présent, me relâcher, et en même temps, tonifier et muscler le corps. C’est très complet comme technique et j’apprécie beaucoup la façon dont tu l’animes Aurore ; ce n’est pas que du sport, c’est aussi une pratique corps/ esprit !
 
Merci  Malorie !

Informations  :
Graines d’émergences : http://grainesdemergences.be
Ou sur FB : Graines D’Emergences

L’apprentissage de la pleine conscience pour enfants en bas âge avec Malorie Cauchy.
Malorie Cauchy: Éducatrice Pleine Conscience pour enfants 0477/ 71 . 80 .33. 
email: malorie.cauchy@yahoo.fr

 

 

 

 

Témoignage d’une élève : Aurélie

AurélieVoici le parcours d’une de mes élèves qui m’est chère. C’est une personne qui prend soin d’elle et qui a une volonté de tendre vers la meilleure version d’elle-même. J’espère que cette interview vous inspirera pour votre cheminement.

 

 

 

Interview Aurélie :

Je m’appelle Aurélie et j’ai 32 ans. Après avoir fait des études en Cinéma et Arts audiovisuels, j’ai atterri par hasard dans un bureau d’avocats où je fais de l’administration de biens et de la personne depuis presque 5 ans. 2016 sera l’année du changement : j’intègre en mars la société de production d’un ami avec qui j’ai fait mes études, pour devenir assistante de production et faire des films.

Mes centres d’intChat Aurélieérêt sont la musique et les concerts, la cuisine, les animaux (et surtout Margot, mon chat), la photo, les séries télé, la lecture et refaire le monde avec mes amis autour d’une bonne bière.

 

Quand et où as-tu commencé la technique Pilates ?  Comment es-tu arrivée à suivre des cours de Pilates ? Qu’est-ce qui te plait pour continuer à suivre le cours après toutes ces années ?

Je fais du Pilates depuis maintenant 3 ans. Je souhaitais, à l’approche de mes 30 ans, reprendre une ‘activité physique’. Etant plutôt allergique depuis de longues années aux pratiques sportives traditionnelles qui riment avec dépassement de soi et performance, je me suis donc naturellement tournée vers quelque chose de plus doux. Je me suis renseignée sur Internet sur diverses pratiques ‘douces’ et une amie m’a proposé de suivre un cours de pilates à VISE. Trois ans plus tard, je continue à pratiquer sans mon amie et en ayant intégré un nouveau groupe.

Comment trouves-tu ton équilibre dans la vie quotidienne  (sport-vie professionnelle…)?

Je trouve mon équilibre en m’octroyant du temps durant lequel je ne pense qu’à moi et me vide la tête. Ces moments passent par la lecture, la cuisine, l’écoute d’un disque, etc. J’essaie de me dégager au moins 30 minutes une fois par jour uniquement dédié à ça.

Nous sommes toutes et tous confrontés à des défis pour vivre une vie plus saine. Quelle partie a été et est la plus difficile pour  toi  sur  ce cheminement ?

Il est grand temps que je me détoxifie du coca light 😉 Je suis une véritable addict. J’essaie de me soigner en diminuant ma consommation grâce au thé et au moyen d’eaux aromatisées detox composées de fruits et de légumes de saison que je prépare moi-même.

Ma préférée est l’eau détox ‘pêche, Citron et thym’
Les ingrédients pour 50 cl :
– 1/2 pêche
– 1/2 citron
– 3 brins de thym frais
– 400 ml d’eau minérale
– Des glaçons

La recette :
1. Brosser la pêche et le citron. Rincer les brins de thym.
2. Couper la pêche en 4, enlever le noyau et recouper chaque quartier en 2.
3. Couper le citron en rondelle à la mandoline.
4. Placer les morceaux de pêche et les rondelles de citron au fond du récipient.
5. Ajouter les glaçons en calant joliment les brins de thym contre les parois du bocal. Verser l’eau jusqu’en haut du récipient.
6. Couvrir et mettre au réfrigérateur pour la nuit. Déguster le lendemain.

Au niveau alimentation, j’évite de grignoter et j’essaie de faire attention à ce que je mange en consommant local et de saison.

Quel est ton repas ou encas préféré avant les cours  de Pilates Fusion ? Si oui , peux-tu partager ta recette avec nous.

Généralement, je me prépare une soupe avant le cours que je mange après. Ma préférée est la soupe aux carottes cumin.

La recette est assez simple : faire revenir des oignons dans une casserole. Y ajouter du cumin. Mélanger. Ajouter des carottes coupées en petits morceaux. Couvrir d’eau. Saler et poivrer. Laisser cuire pendant 30 minutes et passer la soupe au mixsoupe.

Comme la plupart des gens, tu as une vie fort chargée ; comment fais-tu pour suivre les cours ? As-tu des conseils à donner aux personnes qui ne trouvent « jamais » le temps pour soi ?

Le cours de Pilates est devenu depuis 3 ans mon rendez-vous hebdomadaire où pendant une heure, je ne pense à rien et laisse mes soucis à la maison. Cette heure me permet de me reconnecter avec mon corps et de me recentrer sur moi. J’essaie d’éviter de rater un cours même si je suis plus fatiguée ou moins en forme. Cette heure fait tellement du bien tant sur le corps que sur le moral que me libérer le mardi soir est devenu naturel.

As-tu remarqué des effets positifs (santé ou autre …)  suite au suivi régulier des cours? 

D’une manière générale, j’ai pu constater dans ma vie quotidienne un meilleur maintien et une meilleure connaissance de mon corps. Je me surprends par moment en appliquant naturellement certaines techniques telles que le gainage quand je suis au bureau ou autre. En période de stress important, je reproduis également les techniques de relaxation apprises en fin de cours.

 

 

Méthode Pilates Fusion & Grossesse

La méthode Pilates Fusion est-elle bonne quand je suis enceinte ?

Photo LMPratiquer cette méthode régulièrement vous aidera à:

– Renforcer les muscles du ventre, cela aidera  votre corps à mieux faire face aux contraintes provoquées par le poids de votre bébé en pleine croissance.

– Réduire les maux de dos en exerçant les muscles les plus profonds du ventre, cela stabilisera votre dos et votre bassin.

– Renforcer le plancher pelvien, ce qui vous aidera à soutenir l’intestin, la vessie et de l’utérus pendant que votre bébé grandit et se déplace vers le bas.

– Maintenir l’équilibre, même si votre centre de gravité se modifie.

– Prendre conscience de votre respiration et la contrôler, ce qui est important pour la grossesse.

Quelles précautions dois-je prendre ?

Tout d’abord, parlez-en avec votre gynécologue et n’oubliez pas de lui demander une autorisation écrite pour participer aux cours.

Ensuite, sachez également que chaque posture de la méthode Pilates Fusion peut être adaptée. Les modifications vous permettront de maintenir le but de l’exercice tout en respectant le stade où vous en êtes arrivé.

La grossesse est un temps incroyablement sacré, votre corps change et prépare un nouvel être à venir.

Voici quelques conseils pour vous maintenir en forme pendant vos 9 mois de grossesse :

– Pendant votre grossesse, il est important d’écouter votre corps. Ne vous laissez pas avoir trop chaud et ne vous exercez pas dans des conditions trop chaudes. Comprenez que ce qui vous paraissait bon pendant un mois de la grossesse peut ne plus l’être le mois suivant. Soyez tolérantes envers vous-mêmes et à votre écoute.

– L’exercice est excellent pour votre circulation sanguine et pour la connexion avec votre corps.

– Assurez-vous de travailler avec un/une instructeur qui est qualifié et en qui vous avez confiance.

– Hydratez-vous, vous êtes 2 maintenant !

– Choisissez soigneusement les aliments avec lesquels vous allez vous nourrir afin d’aider votre bébé à bien se développer et lui donner le meilleur départ possible. Après votre accouchement, il est important de ne pas s’exercer tant que votre médecin ne vous y a pas autorisé. Vous risquez  des dommages si vous vous entraînez trop tôt. Soyez donc patientes et laissez à votre corps le temps de se remettre de la grossesse.

Témoignage :

Voici le témoignage d’une de mes élèves qui vient juste d’accoucher (Encore Bravo à toi M.D ).

« J’ai lu dans « attendre un enfant autrement  » que cette technique était conseillée pendant la grossesse et je me suis lancée. Cela m’a apporté un apaisement de savoir que j’allais m’y tenir grâce au rendez-vous hebdomadaire. Ce qui m’a rassurée ! Le fait de le faire en groupe et m’inscrire au cours étaient un gage de régularité.

La petite taille du groupe m’a assuré que je serai corrigée de mauvaises postures. Cela m’a apporté de la tonicité corporelle surtout durant la période de ma grossesse où j’ai déménagé et où en contrepartie je suis restée beaucoup couchée à me reposer.

Merci beaucoup Aurore. »

Voici quelques liens intéressants :

Made with Repix (http://repix.it)

– Boutique Ecoollogique pour enfants : http://www.couchelavable.eu/boutique/

-Le babibar : Un centre de rencontre et bien plus…. http://lebabibar.be/

-L’apprentissage de la pleine conscience pour enfants en bas âge avec Malorie Cauchy. (Malorie Cauchy: Educatrice Pleine Conscience pour enfants 0477/ 71 . 80 .33).

Un tout grand merci à Laura, Stéphanie et Marie pour leur contribution !

 

Témoignage Arthur

Un avis masculin sur la technique « Pilates » et Aurore B

 

Arthur TémoignageA première vue et quoiqu’inventée et promue par un homme, en l’occurrence « Joseph Pilates », on pourrait penser que cette technique plutôt douce et progressive , convient plus aux femmes qu’aux hommes.

 Les hommes sont,en effet, plus facilement attirés par des techniques plus brutales, plus spectaculaires visant principalement à entretenir et améliorer leur condition physique, souvent, en vue de la pratique de leur sport favori.

En fait, il n’en n’est rien . La technique Pilates convient aussi bien aux hommes qu’aux femmes quoique permettant des adaptations spécifiques aux deux sexes.

La technique Pilates a un objectif plus vaste et plus global et par là meme s’adresse et convient à un public plus large et varié , masculin ou féminin, avec des applications ajustées à chaque catégorie de pratiquants selon le sexe, l’age, la condition physique.

 Le programme Pilates allie le mental au physique:

– Le mental par la concentration, la mémorisation, la volonté, l’endurance et la ténacité.

– Le physique par l’exercice, le développement et le maintien des nombreux muscles de notre corps, dont beaucoup d’entre nous et moi le premier, ignorent l’existence et l’utilité .

Aux soins de la musculature se joint le souçi de l’ossature et principalement la colonne vertébrale, les épaules, le bassin ,les hanches, les chevilles.Le tout…mental et physique…cadencé par la respiration.

Savez vous respirer ?

Vous serez bien étonnés d’apprendre que pour beaucoup d’entre nous,la réponse est…NON.

Vous apprendrez à respirer comme je l’ai fait et le fais encore.La coordination entre la respiration et l’exécution du mouvement est indispensable.

Inspirez…soufflez…quand, pourquoi et comment…Aurore B vous l’apprendra.

 Soyez décontractés mais conscients et précis dans l’exécution de l’exercice demandé au rythme d’une bonne respiration. C’est tout un programme, pas toujours facile mais tellement satisfaisant quand on croit l’avoir bien fait et que votre professeur, instructeur, coach …vous le dit !

Vous l’aurez compris, la méthode « Pilates » nécessite la présence active d’un instructeur averti, passionné de sa discipline, attentif et exigeant.

Toutes ces qualités, je les ai trouvées chez Aurore B, outre son sourire et sa gentillesse alliés à une conscience professionnelle rigoureuse et une maitrise d’un savoir, toujours, en recherche.

Last but not least….l’interêt de la technique Pilates, outre l’enseignement et la pratique, dispensés pendant les cours, se retrouve dans la vie de tous les jours…chez vous ou ailleurs, dans vos activités journalières, au travail comme au repos…..vous penserez à votre corps, à votre attitude, à votre positionnement, à votre stature et à vos mouvements.

De temps en temps,Aurore …surgira dans votre conscience et vous dira : Non…pas comme ça …relachez les épaules…descendez le menton…rentrez le ventre….respirez…pas d’apnée ….bravo !

Avec « Pilates » vous ne serez plus, tout à fait , seuls pour le plus grand bien de votre esprit et de votre corps.

Merci Aurore.

Arthur

Témoignage de Claudine

Clau_pics

Qu’est –ce qui t’as décidé à commencer le triathlon ?

Je pratiquais la course à pied depuis quelques années, c’est un sport qui me plaisait énormément à part entière.
Petit à petit je me suis rendue compte que ce sport devenait traumatisant au niveau musculaire et articulaire vu le nombre de séances par semaines que je réalisais (4 – 5).
Après réflexion j’ai décidé d’aller nager pour remplacer une ou deux séances de course à pied afin de soulager mes articulations.
Ne sachant pas nager une longueur en crawl, le défi était important.
Longueur après longueur, mètres après mètres je suis devenue une petite sirène (rires).
Mon mari étant triathlète, j’ai décidé d’aller avec lui aux entraînements de natation et de m’inscrire au club de triathlon de Herve (TDCH).
Suite logique des choses, je me suis mise au vélo quelques mois après.
Depuis, je ne voudrais plus rien faire d’autre que du triathlon, c’est un sport où la routine n’existe pas.

Où trouves-tu la volonté pour faire ton sport ?

En premier, le bien-être que cela apporte, c’est le meilleur moyen pour éliminer le stress, les tracas, la fatigue,…
Ensuite, énormément de choses: la satisfaction de se voir progresser, de se dépasser, de se mettre des défis dans la vie.

Quelle est l’importance de la régularité dans le sport ?

Énorme, surtout en triathlon.
Afin de se sentir bien au niveau cardio-respiratoire et musculaire.
Et puis être régulier demande moins d’effort que d’être irrégulier, car cela demande alors beaucoup d’effort et de temps pour revenir à son niveau et se sentir à l’aise dans son sport.

Quels sont les bénéfices que tu ressens en faisant ton sport ?

Du bien-être, énormément même et même parfois de la fierté d’être parvenue à franchir cette ligne d’arrivée.
Une plus grande confiance en soi et en ses capacités.
Une meilleure résistance aux attaques extérieures: l’immunité se développe vraiment beaucoup, pour exemple avant j’étais toujours malade en hiver et depuis plus jamais alors que je suis dehors par tous temps.

Tu commences à présent une nouvelle aventure, une vie de femme enceinte afin de devenir maman. Est-ce que le sport a toujours une place dans ta vie pour l’instant ? Penses-tu que tu continueras quand tu seras maman ?

Le fait d’être enceinte change la vision du sport, je ne fais plus que du sport « plaisir », « bien-être », sans recherche de progression ou réalisation de compétition. J’ai bien entendu remplacé la course à pied par de la marche, je poursuis la natation sans problème, c’est même un sport vivement conseillé durant la grossesse et pour ce qui est du vélo, il est sur le rouleau et je réalise de petites séances de temps en temps où je mouline tranquillement.
Pour la suite, bien évidemment, je ne saurais tirer un trait sur le sport, cela m’apporte beaucoup trop au quotidien, mais il est vrai que le fait d’être un couple sportif aide énormément dans l’organisation de la vie familiale.
Je pense qu’il vaut mieux prendre 1 petite heure de son temps pour aller courir ou nager en revenant du travail et être sereine en rentrant à la maison plutôt que de rentrer nerveuse et de faire passer une mauvaise soirée à tout le monde.

 

Témoignage de Isabelle (kinésithérapeute)

Photo IsaVous avez fait les 20 km de Bruxelles, comment cela a été ?

Les 20km de Bruxelles se sont très bien passés. L’esprit sportif et bon enfant étaient au rendez-vous. Nous étions trois, mon frère qui devait le faire avec nous, n’a pas pu participer pour cause d’une élongation 5 jours avant la course. C’était notre coach : il a été super !
J’ai adoré l’ambiance et l’atmosphère. Les participants, que cela soit des jeunes et moins jeunes, des parents avec leurs enfants dans une poussette, des personnes handicapées, aveugles, viennent là pour faire du sport, se dépasser, se faire du bien mentalement et physiquement. 
Il y a de l’animation tout au long de la course et il se dégage une énergie positive.

 

Etes-vous satisfaite de votre résultat ?

Je suis assez satisfaite de mon résultat. C’est la première course que je fais et la première fois que je cours une telle distance. J’avais calculé une moyenne de 10 km/h et j’ai fait la course en 2h04. Je pense sincèrement pouvoir faire un meilleur temps (1h50) mais j’ai été assez frileuse de peur de me griller trop vite. Je voulais coûte que coûte finir cette course, c’était mon premier objectif pour cette année…Il est donc réussi !

Avez-vous pratiqué un cours de musculation et de streching pour vous préparer aux 20km ?

Le sport fait partie de mon quotidien.
Je pratique la course à pied en alternance avec la natation. Je suis également des cours de Pilates.
Au-delà du sport, j’essaye de bouger autant que possible, je vais à pied au boulot, préfère les escaliers aux ascenseurs…. Ça me maintient en forme également et ça me donne la pêche pour commencer ma journée.
Pour préparer les 20km, je n’ai pas eu énormément de temps : j’ai donc allongé mes séances d’entraînements de course à pied (1h30), 1 fois par semaine et répétées 4 fois avant le grand jour. J’ai également fait attention à bien m’hydrater et prendre un peu plus d’hydrates de carbone une semaine avant la course.
Afin d’améliorer mon temps pour une prochaine course, je devrais ajouter plus de séances en intervalle training et un entraînement Pilates plus soutenu.

Isabelle, pouvez-vous expliquer pourquoi un cours de Pilates peut-il être un plus à votre entraînement ?

Je pense que la méthode Pilates est un des éléments-clés dans l’amélioration des performances sportives.
En effet cette méthode vise à renforcer les muscles profonds, notamment un muscle spécifique appelé le transverse de l’abdomen associé au périnée, qui sont les muscles essentiels du gainage. Lorsqu’ils se contractent, ils créent un couple de force en provoquant une contraction réflexe des muscles profonds de notre colonne (les multifidus).

Le bénéfice du gainage:
-Meilleur prise de conscience du Corps et l’alignement des segments, gain d’énergie et augmentation de la vitesse de course.
-L’endurance des muscles de la posture permet de retarder la fatigue et améliorer la récupération après l’effort, mais également un point très important, de diminuer le risque de douleurs lombaires liées à la course. En effet, si notre dos n’est pas assez musclé, la course peut être une contre-indication.

Merci Isabelle, bonne chance pour la suite et j’espère que votre témoignage en inspirera certains ! 
Si vous aussi, vous avez envie l’année prochaine de tenter l’aventure, de vous mettre au défi, le site des 20km vous propose un entrainement adapté :
http://chronorace-web.cloudapp.net/CMS20km.aspx?sel=RESULTATS